Card's Game

Là ou les jeux domine le monde
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le choc brutal [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loélane

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 21
Localisation : Queetin

MessageSujet: Le choc brutal [LIBRE]   Jeu 29 Oct - 13:51


Le soleil perce à peine à travers le rideau de la chambre que la jeune fille est déjà debout. Comme toujours Loélane est la première levée au palais. Elle a prit cette habitude lorsqu'elle avait 5 ans et ne s'est jamais dérobée. Même lorsqu'elle était malade. Elle est la volonté incarnée.

Avec la rapidité qui lui est conférée la demoiselle se lave et se coiffe. Elle ressort bientôt de sa chambre vêtue d'un pantalon de cuir marron moulant, d'une chemise bouffante blanche, d'une petite cape marron également et de bottes montantes marron foncé. Ses cheveux sont sculptés en une tresse serrée cachée sous le capuchon de sa cape. Son masque blanc et gris sous le bras, la Van Dick descend en cuisine.

Les cuisinières, la voyant arriver, se précipitent vers les tables de victuailles pour tout présenter à la jeune fille. Celle-ci attrape une poire et un morceau de pain pour elle avant d'aller chercher deux besaces pouvant contenir un maximum de nourriture. Les femmes de la pièce les remplissent de miches de pain et de fruits. Leur petite Loélane va encore partir à l'aide aux démunis. Elles adorent quand elle fait ça.

Ça y est, elle est dans la rue. Elle a revêtu son masque mais elle a peur. Elle a toujours peur dehors. Peur qu'on se rende compte de qui elle est, qu'on la déteste, qu'on la lapide. La demoiselle n'est pas sotte. Elle est au courant que le peuple adore sa sauveuse masquée mais qu'il déteste cette jeune femme qui se croit tout permis dans son château. De quoi la faire frissonner. Elle court dans les ruelles pour s'éloigner du palais et de sa vie royale.

Une fois loin du palais elle devient celle que l'on nomme l'Ange Mystique. Elle distribue des bouts de pains et des fruits à tous ses sans-abris et ses pauvres gens. Elle rentre dans les hôpitaux, prodigue des conseils qu'elle tient du médecin royal, apporte la joie et l'espoir. La jeune femme aime être cet ange pour ses gens qui pourraient la tuer désir ils découvraient son identité. Elle aime le danger, même si elle en a peur. Elle aime ses sourires. Elle les aime tous.

La tournée de bienveillance est finie, ses sacs sont vides. Loélane traverse des ruelles désertes pour éviter d'être attrapée et sollicitée. Elle court presque, tête baissée. Elle n'a plus aucune protection. Elle veut être à l'abri, en sécurité au palais. Elle se précipite tellement qu'elle ne voit pas qu'elle vient de buter contre quelqu'un. Sa grande taille l'handicape et elle esquisse deux pas en arrière avant de tomber sur les fesses. Le mouvement a soulevé sa capuche et dévoile à présent sa chevelure rose si caractéristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 19
Localisation : Là où il y a du réseau

MessageSujet: Re: Le choc brutal [LIBRE]   Jeu 29 Oct - 14:50

Le choc brutal


Étrangement, j'avais reçu un mail venant d'un ''ami'' que je n'avais pas vu depuis quelques années. S'étant fait escroqué, lui et son père, il m'avait demandé de l'aide pour se venger. Étant sur le point de refuser, ils m'avaient offert leurs dernières économies pour avoir recours à mes services. Assez crédule, mais non sans cœur, j'avais fini par céder. Bien entendu, je m'étais demandé comment il avait réussi à me trouver et savoir que la technologie était mon domaine. Mais rechercher ce genre de chose n'était qu'une perte de temps. La seule chose que j'avais à faire était de faire chanter l'arnaqueur et ses acolytes avec les preuves que j'avais réussies à hacker sur le système de base du pays dans lequel ils étaient.

Ceux-ci venaient de Rietch. C'était une chose assez facile. Leur sécurité informatique était facile à détruire, mais c'était une autre histoire pour les informations sur la Reine. À une époque, j'avais voulu me tester mais ce mur qui protégeait cette information était trop complexe, j'avais donc laissé tomber. Donc, sortant de Tsura, je me dirigeais vers Rietch pour rencontrer les hommes que j'avais contacté par mail en leur indiquant les revendications et que si ils n’opteraient pas, j'allais divulguer tous ses scandales au grand public. Ils allaient venir, surtout que c'était des gens de la haute société, ils veulent bien paraître.

Sans réelle problème en entrant dans la capital, je me dirigeais au point de rendez-vous. J'y attendis peut-être 20 minutes avant de les voir arriver, le visage crispé et en colère. L'un s'approchait brusquement pour m’empoigner le collet.

« Morveux, tu oses nous faire chanter ? Tu ne sais pas à qui tu as à faire.»

Soupirant, je le regardais dans les yeux, l'air neutre.

« Je sais exactement qui vous êtes. C'est pour cela qu'il est facile de vous faire du chantage, vous ne voulez pas perdre vos positions, si ?»

À ce moment, il me lançait au sol et pestait quelques mots avant d'accepter les conditions et revendications. Tout se passait exactement comme je l'avais prévu, par contre, à un détail près. Une arme. Des couteaux. En voyant un se diriger vers moi, je reculais vivement. Ils voulaient me lapider.

«Les morts ne peuvent rien dire!» Hurla l'un des 4 hommes.

Par contre, je n'allais pas mourir aujourd'hui. Prenant mes jambes à mon cou, je pris une direction au hasard cherchant à semer les nobles. Je pris une ruelle par-ci, par-là, jusqu'à me heurter à quelqu'un. Cette personne tombait vivement sur le sol et son masque, car elle en avait un, quitta son visage. C'était une fille d'environ 18 ou 19 ans d'après son physique. De longs cheveux roses et des yeux bleus. C'était à peu près les seules choses que j'avais retenu d'elle et eu le temps d'observer avant de me faire rattraper par les hommes. N'étant pas assez rapide pour la distance qui nous séparait, l'un réussit à me chopper et me levait du sol. Paniquant je me débattis mais ce type avait plus de force physique que mon pauvre corps de geek. Finalement, je sentis la lame du couteau sur ma nuque. Regardant brièvement en direction de la jeune fille que j'avais heurté plutôt, j'espérais qu'elle avait pu fuir. Ces gars n’étaient pas miséricordieux. Les camouflages de meurtre et d'élimination de témoin était monnaie courante avec eux.
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loélane

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 21
Localisation : Queetin

MessageSujet: Re: Le choc brutal [LIBRE]   Jeu 29 Oct - 15:47


La demoiselle vient de tomber à cause d'un jeune homme. Autant dire que c'est pas la joie dans sa tête. Son masque et sa capuche sont tombés, à coup sur on va la reconnaitre. Elle sert les dents et cache rapidement son masque lorsqu'elle voit d'autres hommes arriver. Mais combien sont ils ?

Les nouveaux arrivants sont violents, on le remarque très vite. Et ils sont du clan de la jeune fille, elle l'a vite compris. Alors imaginez sa stupeur lorsque l'un d'eux soulève le jeune qui l'a bousculé et lui place un couteau sous la gorge. Pendant un instant Loélane se demande si cet homme risque de mourir parce qu'il l'a poussé. Mais c'est totalement faux, la colère de ses gens est plus ancienne.

Il se débat et sans est trop pour la demoiselle qui décide d'assoir son autorité. Elle se lève d'un coup en cachant son masque dans un de ses sacs. Elle les foudroie du regard et jette sa tresse en arrière.

Comment osez vous ? Vous êtes du clan de la Reine et vous osez attaquer un jeune homme ! J'ai honte de vous ! Lâchez le et déguerpissez avant que je n'en parle à mon père !

Les hommes la regarde, l'observe. Elle a beau faire la fière, au fond elle est morte de peur. Ses ennemis sont également présents dans son pays. Ils pourraient décider de la tuer sur le champ. Mais ils ont compris. Elle est une Van Dick, on ne la touche pas. Ils lâchent le garçon, s'excusent et partent en courant. Bien, la jeune fille est satisfaite. La tension quitte ses épaules.

Mais maintenant Loélane a un autre problème. Ce jeune homme. Il l'a vu avec son masque et sa capuche puis sans. Comment faire ? Son identité vient d'être dévoilée puisque ses hommes l'ont appelé par son nom. Elle soupire et regarde ce garçon.

Je suis Loélane Van Dick, du clan de la Reine. Tu viens de découvrir mon secret et tu risques la mort si mon père l'apprend... Qui es tu ? Que viens tu faire ici et qui étaient ces hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 19
Localisation : Là où il y a du réseau

MessageSujet: Re: Le choc brutal [LIBRE]   Jeu 29 Oct - 16:10

Le choc brutal


Avec son physique, je pensais qu'elle allait fuir pour éviter d'avoir des embrouilles avec des hommes de ce genre, mais au contraire, elle leur fit face. Elle haussait le ton de sa voix, qui était d'ailleurs assez autoritaire.

«Comment osez vous ? Vous êtes du clan de la Reine et vous osez attaquer un jeune homme ! J'ai honte de vous ! Lâchez le et déguerpissez avant que je n'en parle à mon père !»

Mais qui était-elle pour dire de telle parole face à des hommes armés ? Un soldat ? Une princesse ? Je ne pouvais le dire. Les bras bloqués par l'homme qui me tenait fermement m'empêchais d'avoir accès à mon portable. Malgré tout, j'étais soulagé que le couteau ai arrêté de me menacer, pour l'instant. En regardant mieux dans son regard, il est possible, avec attention, d'y voir une faible lueur de peur. Bien que c'était minime, elle n'était pas complètement calme. Continuant de l'observer, les agresseurs firent de même. Après seulement un moment, je sentis la prise sur mes bras se détendre pour ensuite être complètement relâcher. Surpris, je me retournais pour voir l'expression des hommes. De la peur mélanger avec un peu de colère. S’inclinant en guise d'excuse, ils prirent, à leurs tours, leurs jambes à leur cou. J'eu un soupire de soulagement. Avec le contrat, je n'avais pas pris assez de précaution et sans cette fille, je serais mort à l'heure qu'il est. Voulant la remercier, je lui fit face, mais c'était elle qui prit la parole en premier.

«Je suis Loélane Van Dick, du clan de la Reine. Tu viens de découvrir mon secret et tu risques la mort si mon père l'apprend... Qui es tu ? Que viens tu faire ici et qui étaient ces hommes ?»
 
J'étais confus. Je savais bien qu'avec sa chevelure, le ton de sa voix et sa manière d'agir était digne d'un membre du Clan de la Reine, mais Loélane Van Dick ? J'ignorais complètement de quelle genre de famille il s'agissait. Mais pour faire fuir de grands gaillards comme ceux de plutôt, ils devaient être important. Je ne devais pas mal agir, mais agir avec tact en évitant de me la mettre à dos. Lui faisant une petite courbette, chose que je détestais faire d'ailleurs, je me présentais à elle.

« Taylor Brunel. Je suis venu ici pour... Discuter avec ces hommes. Mais comme vous avez dû le voir, la discussion c'est plutôt mal finie. »

Pour l'instant, je devais être prudent et rapidement changer de plan pour venger mon ancien ''camarade''.

« Je suis se qu'on appelle un ''technicien et informateur libre''

Souriant à peine, je relevais la tête.

«Je vous remercie de m'avoir sauvé.»




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loélane

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 21/08/2015
Age : 21
Localisation : Queetin

MessageSujet: Re: Le choc brutal [LIBRE]   Jeu 29 Oct - 16:36


Le jeune homme a l'air perplexe. Ce qui rend Loélane perplexe également. Il ne connaît pas son nom, sa famille ? Comment espérer être Reine si son nom n'est pas connu ? Elle soupire tandis que le garçon esquisse une courbette.

Taylor Brunel. Je suis venu ici pour... Discuter avec ces hommes. Mais comme vous avez dû le voir, la discussion s'est plutôt mal finie.

Taylor donc. Elle note dans sa tête cette information. Et acquiesce fasse à la phrase de son ''protégé''. Sûr que sa discussion s'est mal terminée. Il a failli y passer.

Je suis ce qu'on appelle un ''technicien et informateur libre''.

La jeune fille fait la moue. Elle sort tellement peu qu'elle voit pas trop ce que cela signifie. Pour ne pas dire pas du tout. Et elle déteste être ignorante. Taylor se redresse un peu.

Je vous remercie de m'avoir sauvé.

La demoiselle lève la main et lui fait un petit sourire.

Il n'y a pas de soucis. C'était purement instinctif. Ça m'aurait plus arrangé que tu meurs mais je suis incapable de résister lorsqu'il s'agit de sauver des vies.

Hélas. La Van Dick veut se frapper. Qu'est ce qui lui prend de se livrer comme ça ? Elle n'est pas fière de son attitude, mais alors pas du tout. Elle soupire et passe une main dans ses cheveux. Il faudrait qu'elle rentre. Mais elle ne peut pas vraiment l'emmener au palais. Son père l'a tuerait si elle faisait entrer un inconnu. Mais en même temps, elle est plus en sécurité là-bas et ils pourront toujours rester dans la cuisine.

Pour l'instant la ruelle est déserte, mais il pourrait y avoir quelqu'un qu'elle a aidé qui l'a reconnaîtrait de par ses habits. Pour sa sécurité elle sort son masque de son sac et me met sur son visage avant de remettre sa capuche. Son regard se pose sur le jeune homme.

C'est mieux que je garde mon masque... Et... C'est quoi être technicien et informateur libre ?

Ses pieds supportent l'un après l'autre le poids de son corps. Elle est gênée. Son ignorance de la vie extérieure la ronge. Elle en a honte. Elle ne connaît rien et voudrait être Reine... Quelle bêtise.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le choc brutal [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le choc brutal [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» Photos choc !!!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Card's Game :: Rietch, Pays de la Reine :: Queetin-
Sauter vers: